LES PANCHAMAHABHUTAS ET LES TROIS DOSHAS

L’Ayurvéda est basé sur la théorie des Panchamahabhutas ou les cinq grands éléments.

Ils sont la manifestation de l’énergie sous forme matérielle de plus en plus grossière et  perceptible par les sens.
Ce sont les éléments structurels de l’univers.
L’Ayurvéda nous enseigne qu’il y a une similitude structurelle et fonctionnelle entre l’univers
et le corps humain ; la composition du corps humain est identique à celle de la nature et ce
qui se passe dans le corps humain est semblable à ce qui se produit dans l’univers.
L’homme est un microcosme de l’univers et pour cette raison les cinq grands éléments sont
présents en lui.

L’espace ou l’éther, Akasha, est l’élément le plus subtil. Sa fonction c’est de contenir.
Sans espace rien ne peut se produire. Il se manifeste dans le corps humain dans les
différentes cavités : la bouche, le nez, le tube digestif, l’estomac, les vaisseaux sanguins, les
espaces des organes, les espaces intracellulaires etc. Au niveau de l’esprit, il représente
l’espace nécessaire pour stocker la mémoire. Il contribue à la production du son et de ses
qualités.

L’air, Vayu, est l’état gazeux de la matière. On le perçoit dans la nature par le mouvement.
Tous les mouvements incluent cet élément car il est à l’origine de tout mouvement. Dans le
corps humain il est présent dans les pulsations du cœur, le mouvement du sang, la
respiration, les impulsions nerveuses, etc. Tous les mouvements de la pensée sont aussi liés
à cet élément.

Le feu, Tejas, est la forme irradiante de la matière. Il génère de la chaleur, de la lumière et
de la transformation. Sa source dans la nature est le Soleil. Dans le corps humain, la source
du feu est dans le métabolisme. Le feu intervient dans le système digestif, ainsi que dans la
matière grise du cerveau où il se manifeste comme intelligence. Il active la rétine pour qu’elle
puisse percevoir la lumière. La température du corps, la digestion, le processus de penser et
la vision sont des fonctions du feu corporel ou Agni. Il contrôle tout le métabolisme, ainsi que les enzymes.

L’eau, Jala ou Ap, est la forme liquide de la matière. Dans la nature, on la retrouve dans
les mers, les lacs, la pluie, etc. Dans le corps, elle se manifeste dans la sécrétion des sucs
gastriques au niveau des membranes, dans le plasma et le cytoplasme, dans l’urine. L’eau
est d’une importance vitale pour le fonctionnement de tous les systèmes dans le corps.

La terre, Prithvi, est la forme matérielle de la création. Ses qualités principales sont la solidité et la stabilité. La vie sur notre planète est possible car à sa surface la Terre contient
toutes les substances animées et non animées. Tout ce qui a une masse et une forme est
Prithvi. Toutes les structures solides dans le corps proviennent de l’élément terre. Il contrôle
le nez et la perception de l’odorat.

Tout l’univers à la fois animé et inanimé est composé des Panchamahabutas. La proportion
de ces cinq éléments dans la composition de chaque substance en détermine la nature et la
qualité. Tous les concepts de l’Ayurvéda découlent de cette grande théorie qui permet de
comprendre la physiologie ou le fonctionnement normal du corps, la pathologie ou la
formation de la maladie, ainsi que la circulation des remèdes dans le corps.

Les cinq éléments forment l’entité structurelle du corps. Ils se combinent de façon différente
dans le corps formant ainsi les trois Doshas ou Tridoshas qui sont les unités fonctionnelles
du corps :

Vata, le vent, est composé d’air et d’éther. C’est l’énergie subtile du mouvement qui conduit
et motive.

Pitta, le feu, est composé de feu et d’eau. C’est l’énergie dynamique de la transformation et
du métabolisme.

Kapha, la terre, est composé de terre et d’eau. C’est l’énergie statique qui forme la structure
du corps et assure la cohésion.

COMMENTEZ CET ARTICLE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *